L’ÉQUIPE DE RECHERCHE

HISTOIRE DU PROJET

Le projet se fonde sur une idée datant de quelque temps déjà. Chez les animaux et les êtres humains, la notion de « rythme » était déjà connue par exemple en médecine du sommeil ou en endocrinologie où le taux des hormones varie selon le moment de la journée. Mais ce concept est peu utilisé dans la pratique clinique pour la nutrition. Lorsque l’on conseille des personnes présentant un syndrome métabolique (surpoids, tension artérielle, sucre et cholestérol trop élevés), les conseils reviennent toujours aux mêmes choses : une alimentation équilibrée et une activité physique. Mais la modification du mode de vie est difficile surtout pour les maintenir à long terme.

Heureusement, certaines recherches chez l’animal nous ouvrent une nouvelle piste : un régime riche en graisses entraîne une prise de poids qui peut être contenue selon qu’il est consommé 24h/24 ou pendant la période active seulement. L’hypothèse est que la désynchronisation entre le rythme circadien et le rythme alimentaire pourrait avoir une influence sur le métabolisme.

Forts des hypothèses venant d’études chez l’animal, nous désirons explorer le rôle du rythme alimentaire dans le métabolisme chez l’être humain. La restriction alimentaire chronologique (time-restricted feeding) pourrait être un outil utile dans la pratique médicale au quotidien, qui se concentre principalement sur le rythme de la prise alimentaire et de boissons, plutôt que la composition des aliments.

MME AUDE GAUTHIER

Assistante de recherche de l’étude, je complète la jeune et enthousiaste équipe Swisschronofood depuis 2018. J’interviens dans le recrutement, l’accompagnement, le suivi de chaque participant tout au long de l’étude. Mon but est que chaque participant inclus dans l’étude puisse dégager de sa collaboration avec notre étude une expérience positive pour lui-même. J’apprécie l’esprit innovant de l’étude Swisschronofood avec une vision nouvelle de la nutrition au sujet d’une préoccupation mondiale qu’est l’alimentation de notre société aujourd’hui.

MME NATHALIE SCHWAB

Infirmière de recherche et coordinatrice pour l’étude, je m’occupe de toute la logistique de l’étude, c’est avec moi que les volontaires ont le plus de contacts. Mes collègues comptent sur mon organisation qui permet à l’étude de tourner sans obstacles. Je pense que l’étude SwissChronoFood, avec ses méthodes innovatrices, permettra d’ouvrir les portes sur un nouveau monde et aidera la fondation d’un nouveau courant scientifique.

DR TINH-HAI COLLET

Médecin spécialisé dans les lipides (cholestérol), en médecine interne et dans le service d’endocrinologie et diabétologie du CHUV, je suis l’investigateur principal de l’étude SwissChronoFood. Je cherche à être toujours présent pour pouvoir aider et soutenir le reste de l’équipe, comme chaque membre a des qualités complémentaires. Pour moi, l’étude SwissChronoFood permet d’inclure le concept de rythme comme facteur important dans la médecine, au contraire d’une approche statique dans la santé. De plus, j’apprécie la façon d’utiliser les nouvelles technologies pour étudier quelque chose d’aussi ancien que l’humanité : son alimentation.

MME GIADA OSTINELLI

Nutritionniste associée, j’ai pris part à cette merveilleuse équipe dans l’automne 2017. Ma tâche principale était de transmettre mon expertise dans le domaine de la nutrition au reste des investigateurs. Je suis très enthousiaste pour l’étude SwissChronoFood et je suis convaincue que, si utilisées avec rigueur, les nouvelles technologies pourront faciliter la récolte des données sur la nutrition.

Je me trouve maintenant dans une nouvelle équipe de recherche au Canada, mais reste en contact pour suivre l’évolution de l’étude SwissChronoFood dans les années à venir.

SwissChronoFood

SERVICE D’ENDOCRINOLOGIE, DIABÉTOLOGIE
ET MÉTABOLISME

Avenue de la Sallaz 8, 1011 Lausanne

+41 (0)79 556 63 99

+41 (0)21 314 94 51

trf@chuv.ch

AVEC LE SOUTIEN DE

AVEC LE SOUTIEN DE

SwissChronoFood © 2018

made by dompev & lographic

SwissChronoFood © 2018

made by dompev & lographic